COVID-19 – Visites et travaux dans les logements - Société d'habitation du Québec

Outils

COVID-19 – Visites et travaux dans les logements

Fil d'ariane

COVID-19 – Visites et travaux dans les logements

Comment procéder pour les visites de logements?

Les visites de logements, de même que les entrevues de sélection des locataires, devraient, dans la mesure du possible, se faire à l’aide de photos ou de vidéos. Sinon, le locateur et les visiteurs doivent prendre les mesures nécessaires d’hygiène et de distanciation sociale, et ce, jusqu'à nouvel ordre. Le locateur doit demander aux visiteurs s’ils présentent des symptômes liés à la COVID-19 avant toute visite d’un logement et annuler la visite le cas échéant.

Les organismes sont par ailleurs invités à procéder aux offres de logements dans toutes les catégories d’immeuble.

Les travaux d’installation de climatiseurs dans les salles communautaires des HLM sont-ils permis?

Oui, il est même encouragé de s’assurer de pouvoir fournir un espace communautaire climatisé où, lorsque ce sera possible, les personnes âgées pourront se rafraîchir lors des éventuelles périodes de chaleur intense cet été.

Dans le cas où un ou une locataire souhaiterait qu’un climatiseur soit installé dans son logement, le Guide de gestion du logement social prévoit que lorsque l'immeuble s'y prête et que les règlements municipaux en vigueur le permettent, un office d’habitation doit autoriser l’installation. La SHQ suggère toutefois à l’office d’obtenir au préalable l’avis du comité consultatif de résidents.

Les frais d’installation sont alors pris en charge par le ou la locataire, qui doit déclarer l’utilisation d’un climatiseur à l’office d’habitation et en assumer la charge mensuelle par la suite.

Comment procéder en cas de réclamation pour des frais supplémentaires dans le cadre de travaux de remplacement, d’amélioration et de modernisation (RAM)?

Si des frais supplémentaires ont été engagés spécifiquement dans le cadre de travaux RAM et en lien avec la COVID-19, par exemple pour le renforcement de l’entretien ménager par un office d’habitation, ces dépenses peuvent être demandées en révision budgétaire COVID-19, en utilisant le formulaire à cet effet.

Par contre, pour tout ce qui concerne les frais engagés par l'entrepreneur et associés à la COVID-19, la SHQ demande aux centres de services (CS) d'absorber les coûts dans l'enveloppe RAM actuelle. Aucune augmentation des budgets RAM n’est autorisée et le CS est responsable d’assurer une saine gestion des travaux dans le contexte.

Quelles sont les consignes lorsqu’on doit entrer dans un logement?

Demandez à la personne qui entre :

  • de se laver les mains avant d’entrer dans le logement;
  • de restreindre la durée de sa présence sur place;
  • de respecter la distance de deux mètres recommandée entre les personnes;
  • de ne toucher à rien dans le logement.

Après chaque visite :

  • désinfectez les poignées de toutes les portes du logement et la pièce où la réparation majeure a été effectuée.

Est-ce que l’ensemble des travaux à l’intérieur des logements peuvent reprendre?

Oui, dans le cadre du déconfinement progressif, autorisé par la Direction de la santé publique, et sous réserve d’un avis contraire Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. de cette dernière, la reprise des travaux à l’intérieur des logements, incluant les inspections liées aux bilans de santé des immeubles, est désormais autorisée, et ce, sans égard à l’âge des locataires.

Comment les travaux RAM doivent-ils être effectués?

Ces travaux, sous la responsabilité des entrepreneurs, doivent être effectués en respectant les mesures de prévention et d’hygiène établies dans le contexte de la COVID-19, conformément aux directives de la CNESST Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Quel suivi des travaux RAM la SHQ assure-t-elle?

La SHQ a mis en place des mesures de suivi à distance des travaux RAM. Soulignons notamment que les conseillers en gestion et les conseillers techniques ont accès à leurs courriels et à leurs dossiers informatiques.