Le prototype d’habitation nordique à Quaqtaq - Société d'habitation du Québec

Outils

Fil d'ariane

Le prototype d’habitation nordique à Quaqtaq

Ce prototype d’habitation constitue un véhicule de recherche unique dans le Nord canadien. Le rapport publié par la Société d’habitation du Québec (SHQ) en mars 2019 fait état de ses particularités conceptuelles, constructives et de monitorage. Des constats, proposant de nouvelles façons de concevoir et d’habiter un espace, y sont présentés.

Le prototype d’habitation nordique à Quaqtaq

(Cliquez pour agrandir.)

Au Nunavik, les défis en matière de construction durable sont nombreux; les effets des changements climatiques sont grands, les ressources énergétiques sont limitées et les matériaux se font rares. L’adaptation du bâti aux valeurs et aux besoins de ses occupants représente aussi un facteur déterminant de sa durabilité.

Devant ces défis, la SHQ a entrepris un projet de prototype d’habitation qui visait à répondre aux principes de construction durable tout en incluant les spécificités du mode de vie nordique. De typologie « jumelé », le prototype a été construit à Quaqtaq par la Société Makivik, et depuis sa mise en fonction en janvier 2016, il est géré par l’Office municipal d’habitation Kativik (OMHK).

Le rapport décrit comment le prototype répond aux impératifs actuels tout en mettant à l’épreuve des éléments de conception uniques et des technologies d’efficacité énergétique innovantes.

L’adaptation au mode de vie nordique

L’adaptation au mode de vie nordique

(Cliquez pour agrandir.)

En amont, l’équipe de projet a rencontré des résidents du Nunavik et des intervenants de la construction nordique pour échanger sur le thème de l’habitation durable et amener des pistes potentielles d’amélioration de l’habitation nordique. Les réflexions et propositions dégagées de cet atelier de travail collaboratif ont orienté le design du prototype, et le rapport publié par la SHQ présente les nombreuses propositions qui y ont été intégrées.

La haute efficacité énergétique au Nunavik

La réduction de la consommation énergétique est un défi qui requiert des façons de faire innovantes. Le défi est d’autant plus grand au Nunavik, où les villages dépendent largement du mazout pour la production d’électricité et de chauffage. Dans cet ordre d’idées, la conception des plans du prototype allait de pair avec la réalisation de simulations énergétiques visant l’atteinte de la certification Passive House Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.. L’aérodynamisme, l’orientation du bâtiment, la résistance thermique, etc., ont été repensés en fonction de cette norme.

Dans le rapport, le modèle d’habitation théorique de référence est comparé au prototype et au bâtiment Passive House simulés. Les simulations énergétiques d’avant-projet ont permis de trouver l’équilibre entre la plus grande efficacité énergétique possible et les réalités propres à la construction en milieu nordique.

Le monitorage et le suivi énergétique

À la construction du prototype, une trentaine de dispositifs de monitorage ont été dissimulés dans le bâtiment. Ils permettent d’effectuer un suivi en temps réel de la consommation énergétique dans les deux logements du prototype. Les données énergétiques nous renseignent sur :

Le monitorage et le suivi énergétique
Consommation quotidienne d’électricité du prototype en 2018

(Cliquez pour agrandir.)

  • le temps d’ouverture des portes et des fenêtres;
  • la température ambiante des différentes pièces;
  • le taux de CO2, la température et l’humidité au retour d’air du système hybride de ventilation-chauffage;
  • les niveaux d’eau potable et d’eaux usées dans leur réservoir respectif et leur température;
  • la consommation quotidienne d’électricité et de mazout;
  • le temps d’utilisation de la hotte, de la sécheuse, de la ventilation de la salle de bain et du système de ventilation récupérateur d’énergie.

Ces informations permettent d’analyser la consommation énergétique sur différentes périodes et de valider les choix conceptuels. Les données énergétiques du prototype font actuellement l’objet d’une étude en partenariat avec l’Université Laval visant le développement d’un modèle de prédiction de la demande.

Principaux constats

Le prototype d’habitation est un modèle qui ne prévoyait pas son entière reproductibilité, mais plutôt la mise à l’essai de nouvelles façons de faire afin d’orienter les choix constructifs ou de rénovations ultérieurs.

  1. En phase de conception, la réflexion sous forme d’atelier collaboratif a permis d’orienter les choix conceptuels et de mieux adapter le bâti aux besoins et aux pratiques de ses occupants. En ce sens, les solutions d’aménagement choisies amènent à croire en une meilleure utilisation des espaces et de ses composants.
  2. En phase de construction, de nouveaux détails ont complexifié le projet. Les pieux et leur forage, les grandes fenêtres à vitrage triple et le système de chauffage hybride ont demandé plus de planification et plus de temps d’installation. Cela dit, plusieurs détails techniques (ex. : réversibilité du plan pour une orientation optimale, joints de dilatation entre les murs et le plafond) ont déjà été reproduits dans les logements sociaux au Nunavik.
  3. Pour le suivi et le monitorage, l’intégration de dispositifs lors de la construction assurait la protection de l’équipement tout en le rendant imperceptible aux résidents. Notons que le mode de transmission des données doit être bien planifié et les problèmes de connexion ponctuels sont à prévoir.
  4. En phase postoccupation, les données de monitorage rendent compte de l’utilisation des systèmes par les résidents et permettent de faire des hypothèses qui mériteraient d’être confirmées auprès de ceux-ci. Des entrevues permettraient de qualifier leur appréciation des espaces et des composants. Quant à l’entretien du bâtiment, force est de constater que le système de chauffage hybride requiert plus d’entretien que les systèmes standards.

Par les informations déjà transmises et porteuses de leçons et celles qu’il continue à nous transmettre, le prototype contribue sans équivoque à la recherche et au développement en matière d’habitation nordique. Documenter ses caractéristiques sur le plan social, mais aussi sur les plans de son architecture et de son ingénierie, permet d’orienter les choix relatifs aux projets d’habitations nordiques d’ici comme d’ailleurs.

Principaux collaborateurs

Administration régionale Kativik, FGMDA (EVOQ)
Office municipal d’habitation Kativik, SNC-Lavalin et Société Makivik

Période de l’étude : 2012-2016

Date de publication du rapport : 31 mars 2019

Le prototype d’habitation nordique a été financé par la Société d’habitation du Québec avec la participation de la Société du Plan Nord.

Pour plus d’informations : expertise.conseil@shq.gouv.qc.caCourriel

À consulter